1854 : naissance de la gare du Clapier

La naissance de la gare du Clapier est étroitement liée à l’exploitation minière. Elle se situe à proximité des puits Couriot et Chatelus.
Construite en 1854, la première gare n’est qu’une simple construction en bois de plein-pied reposant sur un terrain de remblayage. Son sous-sol instable est à l’origine d’un éboulement provoquant un entonnoir de dix à douze mètres de diamètres le 5 novembre 1858 et, en avril 1866, c’est une locomotive qui s’enfonce dans un trou de quatre mètres de profondeur.

En 1926 pour la reconstruction de la gare, on prend en compte le sous-sol minier et on réalise un édifice en béton armé sur deux niveaux reposant sur un système de vérins similaires à ceux utilisés à la gare de Châteaucreux.

La fermeture des mines et la disparition des entreprises parties s’installer dans les zones industrielles sont à l’origine de la fermeture de la gare en 1989.
Depuis 1998, plusieurs propositions de reprise ont été faites.
Aujourd’hui reconverti en salle de spectacles, la salle de spectacles Le Clapier accueille tout au long de l’année une multitude de manifestations culturelles.

Source : Archives municipales de Saint-Etienne